Comment bien faire son devis serrurier ?

I°/ Une évaluation de la main d’oeuvre afin d’apprécier le savoir-faire de l’artisan

 

S’agissant de la réalisation ou de la création, l’artisan connaît le temps qu’il lui est nécessaire, en théorie. Il estime cette durée en fonction de la charge de travail demandée et propose un forfait en fonction du temps passé, de la pénibilité et de la difficulté de l’ouvrage en question.

Cependant, concernant la rénovation, la tâche est plus délicate. En effet, l’artisan se doit de visualiser et d’appréhender le plus justement possible les tâches à accomplir successivement. Dans ce cadre, le tarif horaire est le plus souvent sollicité car, bien souvent, le professionnel sait de quelle manière il va commencer sa tâche, mais il n’en connaît ni la durée ni la fin.

 

Des forfaits sont mis en place s’agissant des forfaits. En l’espèce, il s’agit d’une obligation de résultat et non de moyen, de ce fait, le temps importe peu et ne rente pas dans la prise en compte des calculs de la rémunération. Ainsi, lesdits forfaits sont calculés en fonction de l’astreinte téléphonique, de sa pénibilité, du savoir-faire et des critères socio-géographiques : le niveau de vie, les salaires des personnes présentes dans la zone de chalandise, etc. Tout cela par rapport à une moyenne nationale où l’inflation et les symptômes économiques influent largement.

 

Le tarif horaire, quant-à-lui, s’apprécie au regard des mêmes critères susmentionnés, hormis l’astreinte, mais reste plus subjectif. L’adage phare du commerce résultant en « Le bon prix est celui que l’on est prêt à payer ». De ce fait, le tarif varie selon la taille de l’entreprise, sa fiscalité, etc. Généralement, l’heure de travail d’un indépendant « serrurier » s’estime en moyenne à 50€ de l’heure. Ces prix sont donc relativement variable d’un artisan à un autre.

Ainsi, la grande difficulté réside dans l’évaluation et l’appréciation juste de la charge pour ne pas dénigrer le travail, ni le surévaluer.

 

Initialement, le déplacement pris en compte. Cependant, il l’est souvent désormais, notamment pour les dépannages s’expliquant par le caractère urgent qui se facturent autour de 30€ en moyenne. On y retrouve deux modes de calculs : d’une part, le forfait, obtenu par une moyenne de toutes les distances pouvant être couverte et appréciée subjectivement ; et une indemnité kilométrique, d’autre part, calculé en tenant compte des chevaux fiscaux du véhicule et de la distance (aller-retour) réellement effectuée pour se rendre sur le lieu des travaux.

 

II°/ L’attention portée aux matériaux utilisés

 

Il est, en effet, primordial de connaître / s’intéresser à l’ensemble des fournitures nécessaires à la réalisation de l’ouvrage et des travaux. Ainsi, avant de faire un devis, il est conseillé de s’informer, et même, de rédiger soit même un devis, sommaire, où sont précisés les attentes voulues.

En résumé, afin d’obtenir des devis pertinents, il sera conseiller de préciser au professionnel les travaux à réaliser, le local concerné par lesdits travaux, l’urgence d’intervention et la localisation du bien concerné. Une fois le devis du serrurier obtenu, il faudra porter une attention particulière, si ce n’est pas déjà fait en amont, des fournitures proposées, des prestations incluses, du coût de la main d’oeuvre, de la durée et du délai de résiliation.

 

Laisser une critique